La Foi des Réprouvés Index du Forum
La Foi des Réprouvés
A l’orée du bois, l’insatiable bête au cœur sans bruit guette sa proie, par artifice d’or au cœur de la nuit, il éclaire le chemin qui au boucher mène l’agneau et sur ses lèvres carmin laisse poser ses crocs.
 
La Foi des Réprouvés Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: La Foi des Réprouvés ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    La Foi des Réprouvés Index du Forum -> la foi des réprouvés -> la foi des réprouvés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2012
Messages: 7

MessagePosté le: Sam 17 Nov - 13:58 (2012)    Sujet du message: La Foi des Réprouvés Répondre en citant

Le vent, la pluie, le froid et même la mort noire ne peuvent plus rien contre moi. Pourtant dans ma lente agonie, de celle qui durera sans doute des millénaires, j’aurai froid, toujours plus, et ce quelque soit le lieu où mes pas me guideront. Le feu et le soleil me resteront à tout jamais interdit et dans mon voyage, que certains qualifierait d’initiatique, il n’y aura plus de place pour cette humanité palpitante dont je suis issu et dont on m’a privé.Depuis des mois je me cache et n’étanche ma soif qu’à l’aide des animaux que je croise.

De village en village, de ville en ville, je cherche d’autres êtres à mon image, mais rien, aucun autre écho que le son vide et froid de mon propre souffle. Et toujours dans ma tête, cet étrange symbole, cette étrange vision de cette maison haute et ces quelques lettre écrites à l’encre de sang « FDR ». Et cette voie envoûtante, ce regard hypnotique. Et puis le vide, l’arrêt des battements de mon cœur, le froid, le vide et en quelque instant la conscience d’un ailleurs. 

Je vois encore le visage cruel qui s’est penché sur moi, un tatouage sous l’œil droit en forme de croix inversée et cette chevelure de feu. Pendant des jours et des jours, je l’ai haï. Pensant la traquer, je me sentais pourtant épié, dirigé, poussé contre ma volonté vers un lieu inconnu. Et la soif fidèle compagne, me portant à la folie et ne pouvant être étanchée par l’eau que je tentai de boire. Je perdais pied, me laissant glisser dans un linceul de froid. 

Quand, à bout de force, je revis le visage haï, elle était là, me tendant cet animal sanguinolent empli de soubresauts, versant la première goutte dans mon gosier de métal qui, comme la clepsydre à chaque goutte compte les minutes d’une lente éternité, rendait à mon corps un peu de sa vigueur. Saisissant l’animal, je buvais enfin, libéré de la mort et de l’oubli. Ma soif étanchée, elle était parti laissant à terre l’étrange symbole signe de ma renaissance. 

Me relevant, je vis au loin une grande tour blanche, presque aveuglante malgré la nuit. Comme un papillon attiré par la lumière, je m’approchai de l’édifice et vis, arrivé au pied d’un imposant portail, le symbole oublié, et le dessin de sang émanant droit de mes songes éveillés  N’écoutant rien de la voie qui raisonnait dans ma tête et martelait : « Passe ton chemin, tu n’es pas encore assez fort », je me mis à crier certain qu’elle m’entendrait : « Accueille-moi ! Sauve-moi ! Tu es bien là toi qui m’a créé, tu es ma…».

Avant que les derniers mots ne sortent de ma gorge, tout c’était éteint, frappé par une force mystérieuse je m’écroulais. Tout devint noir. Je ne connaissais pas la suite de l’aventure maintenant tout était entre leurs mains… Empli d’une lente mélodie emprunte de tristesse, un chant des morts me semblait-il, je revenais lentement à la conscience.

De la tour blanche et du portail, plus rien ne subsistait qu’un vague souvenir, tel un songe prégnant, une obsession lancinante. Tout autour de moi, des meubles anciens se faisaient face. Assis  dans ce qui pourrait ressembler à un trône, se tenait devant moi une créature plus qu’un homme. Ses mots raisonnent encore dans ma tête : « Jeune seigneur et maître je suis votre chambellan, je vous apporte la missive de la Grande Dame, prenez en connaissance et faites moi demander, je vous guiderai dans votre nouveau royaume ».

La missive était courte, quelques mots et au bas de page une signature de pouvoir rédiger au sang :

« Enfant, tu es encore bien faible pour que je t’accueille en mon cercle. Aux dires de mes généraux ta nourriture même tu n’as su gagner ! Pourtant je te fais le cadeau de ce quartier. Fais le croître, fais le vivre et porte haut la gloire de ton créateur ! ».

Quelques temps plus tard, des mois des années des siècles, quelle importance, visitant le quartier dont j’étais le seigneur révocable, je ne pouvais que penser qu’une part du marché était remplie. 

Et de moi, que dire, le jeune vampire n’avait plus grand-chose à voir avec le seigneur qui passait ses troupes en revue. L’alliance formé avec un vampire voisin a vécue, leur  clan se meure, nombre de ses membres sont entrés dans ce sommeil dont on ne revient que rarement. 120 années ont passées, je suis devenu fort et mon espoir est là, posé sur le bureau de commandement, intact après tant d’années, la missive de la Noble Dame n’a pas bougée.

Il est temps pour moi de réclamer mon dû. Le temps me semblait enfin venu de lui non plus de lui présenter à nouveau une offre de service indéfectible mais bien de la faire mienne et de régner à ses côtés. Demain dès le crépuscule, je prendrai la route. Mes généraux se chargeront d’aider à la régence le temps de mon absence. Il est grand temps, je crois. Les mouvements de troupes ennemis ont été repérés à l’est, à l’ouest et au nord. Tous semblent converger vers le sanctuaire, il me faut arriver au plus vite et espérer que, pour cette bataille on me juge utile à leur cause, car aujourd’hui je suis le maître des ombres, le seigneur d’un clan dont le poids ne cesse de grandir et en son sanctuaire dorénavant la noble dame attends celui qui les guidera à la victoire…
 


Zédicus Zul Zorander
Seigneur de haut-de-vent
Mordu et fou en son temps
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 17 Nov - 13:58 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    La Foi des Réprouvés Index du Forum -> la foi des réprouvés -> la foi des réprouvés Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com